News PEROU : LA MONTAGNE DE CUIVRE VENDUE AUX CHINOIS
(Catégorie Economie)
Posté par Stef
lundi 23 juin 2008 - 18:40:42

Pérou : la montagne de cuivre vendue aux Chinois

Ouest France (19/06/08)

Le gouvernement péruvien a cédé à Chinalco une « montagne de cuivre » pour trois milliards de dollars. Une société indienne lorgne sur le pétrole.

C'était, depuis des millions d'années, une montagne anodine qui domine le Pérou de ses 4 600 m ; c'est désormais un petit morceau de Chine, à 140 km de Lima. Le mont Toromocho (« Boeuf sans cornes »), a été vendu par l'État péruvien à la Chinalco, une compagnie minière chinoise qui va en extraire deux milliards de tonnes de minerai de cuivre !

Dans cette affaire, tout le monde a le sourire. Les Péruviens se frottent les mains puisque ce sont près de trois milliards de dollars qui vont être investis par la Chinalco pour acheter la montagne, déplacer la petite ville de Morococha et la reconstruire dans une vallée voisine. Outre un nouveau toit, chaque habitant recevra 2 000 dollars. Une compensation qui a décidé la majorité des habitants, vivant dans le dénuement, à dire « oui » lors d'une récente consultation. « Ce qu'on nous propose pour nos maisons est dérisoire », se plaignaient les opposants au projet chinois. Aujourd'hui, résignés, ils mènent un combat d'arrière-garde en espérant une petite rallonge financière.

Encaisser plus de vingt fois son investissement

Les Chinois sont, bien sûr, radieux. Ils ont fait une affaire en... or ! Dans trois ou quatre ans, leurs pelleteuses vont commencer à grignoter la montagne avant d'en dévorer le minerai de cuivre et de l'expédier vers la Chine. Le cuivre de Toromocho devrait revenir à 410 $ la tonne. Sur le London Metal Exchange, la tonne vaut 8 270 $, soit 2 000 % de plus. Si les prix se maintiennent et si l'extraction s'effectue selon les prévisions, Chinalco devrait encaisser plus de vingt fois son investissement et être capable de produire suffisamment de cuivre pour électrifier toute la Chine.

Le Pérou ne semble pas décidé à s'arrêter là. Le président Alan Garcia étudie toutes les propositions. La mise à l'encan de ses ressources pourrait bien se poursuivre, avec les Indiens cette fois. Le groupe indien Reliance s'est dit prêt à investir des milliards de dollars des programmes d'exploration pétrolière dans la province du Puno et dans la construction d'un complexe pétrochimique.

Le Pérou est en plein boom économique, depuis 82 mois. Pour les seuls quatre premiers mois de 2008, la croissance est estimée à 10 %. Pour autant, les laissés-pour-compte sont toujours aussi nombreux. De nombreux mineurs sont en grève, exigeant une meilleure redistribution des dividendes de la croissance et des profits des compagnies minières
.



Cet item a été imprimée depuis le site kebusca.com
( http://kebusca.com/news.php?extend.46 )